Lifestyle - Juin 2016

Interview de Claire DE LONGEAUX, Brand Director des événements FINAKI. Elle nous fait découvrir un autre format d'événement: les groupes de travail.

Ce mois-ci la rubrique LIFESTYLE part à la rencontre de la division RAI&D en la personne de Claire de Longeaux pour partager un nouveau format au catalogue des événements de Comexposium: les groupes de travail grâce au rachat des événements FINAKI.

Claire, FINAKI est une société qui a été rachetée courant Novembre 2015, elle est rattachée désormais à la division RAI&D, pourrais-tu nous la présenter ?

FINAKI a été créée voici 25 ans. Les événements de FINAKI sont dédiés au monde de l’IT et se déroulent en France à raison de 3 annuels, en Allemagne (où désormais Comexposium a une filiale) à raison de 3 annuels et en Italie à raison d’un annuel, enfin un événement tournant en Europe.

L’équipe en France (Montigny Le Bretonneux):
Anne-Valérie PERO – Responsable événementiel
Aline PICARD – Responsable événementiel
Jérome Fourmont - EuroCIO
Et Sylvain Jouanny, fondateur et consultant pour Comexposium

L’équipe en Allemagne (Munich):
Peter KOHLER – Directeur Général
Marion MODES – Assistante de Direction – Coordinatrice de projet
Nathalie BRESCIA - Responsable projets
Bozana VARDIC Assistante projet

L’équipe en Italie (Milan):
Hélène FONTE IOZZINO – Responsable marketing & événementiel
Giorgio BONGIORNO - Contenu

Quelle est la particularité de ces événements ?

Leur localisation tout d’abord (Comexposium n’avait pas d’événement en Allemagne et en Italie) et les lieux choisis pour les événements à proprement parlé.
La particularité se trouve surtout dans leur format : nous connaissons les salons, les foires, les 1to1, les congrès … Finaki propose des groupes de travail.

C’est-à-dire ?

Les invités viennent réfléchir aux enjeux et à l’avenir de leur profession en ateliers avec leurs pairs – prestataires ou invités - (jusqu’à 20 participants) à raison de 8-10 ateliers par session. Le tout sur 3 jours dans un cadre magnifique loin de leur bureau.

Une particularité : les participants repartent avec du contenu. Leurs réflexions, leurs échanges, leurs conclusions … sont compilés dans un document de travail, une fiche disponible dans leur espace privatif au format PDF. Ces groupes de travail sont recherchés car ils offrent un espace-temps où chacun peut parler, échanger sans enjeu. Ils permettent de benchmarker (sa profession, son profil, son métier).

Comment ça marche ?

En amont, un président est choisi chaque année, par événement et des animateurs d’ateliers (et leur assesseurs) sont désignés. Ce sont les utilisateurs qui définissent le programme et pilotent les ateliers sous la direction du Président, nommé par ses pairs.
En France, les invités ne payent pas leur participation tandis que les prestataires oui.
En Allemagne et en Italie, toutes les entrées sont payantes mais pas au même tarif.
Le rapport entre les deux populations est de l’ordre de 50/50.

Chaque demande de participation est étudiée et validée par les équipes. Pour participer aux ateliers, il faut connaître son sujet – s’impliquer face à ses pairs – participer aux réflexions.
D’autant que le dernier jour, des groupes ou « étoiles d’échange » d’une vingtaine de personnes sont constitués avec un panel représentatif de chaque atelier. Chacun peut alors restituer aux autres participants ce qu’il a vécu dans son propre atelier.

Cette formule interactive permet de donner une forme plus dynamique aux synthèses et d’impliquer davantage chaque participant, chacun devenant tour à tour acteur de la restitution ou auditeur.

C’est l’animateur qui aura la charge de compiler ce qui s’est dit dans un document (trame fournie par FINAKI) qui reprend différents items :

  • Nous avons trouvé ! (conclusions clés de la séance)
  • Développons un peu (parmi les conclusions clés, merci d’en développer une)
  • Nous cherchons toujours (les questions restées ouvertes)
  • Convergences & Divergences
  • Un dessin vaut mieux (qu’un long discours)

Exemple de fiche.

Il n’y a que des ateliers Claire durant 3 jours ?

Non ! Il y a aussi des cycles de conférences (tables rondes ou keynotes) dont le contenu se retrouve mis à disposition des participants sur leur espace privatif.
Côté networking : les animations (ski, VTT, Tennis, golf, pétanque, découvertes touristiques, visites culturelles, dégustation de vin, …) sont autant d’occasion de nouer des contacts – échanger avec ses pairs ou rencontrer un prestataire.
Il existe même un programme dédié aux accompagnateurs (pas forcément DSI) qui ferait pâlir une agence de voyage !
Et tout ca dans une ambiance conviviale et décontractée, largement favorisée par les équipes qui connaissent et prennent soin de l’ensemble des participants.

De tête, quels sont tous les événements de FINAKI ?

  • Les Entretiens des ARCS (France) son homologue allemand étant SYSKOP,
  • Les Entretiens d’OPIO, son homologue allemand INKOP, celui italien Gli Incontri (ICT)
  • Puis un pitching d’innovation d’une journée, en Allemagne : Innovation Summit.
  • Enfin The European CIO Conference (EuroCIO) qui a un format plus traditionnel avec des sponsors et réunit chaque année environ 80 DSI de grandes entreprises européennes d’une quinzaine de pays.