Zoom

Zoom 2 - Avril 2016

Publié le

[INTERVIEW] La mobilité internationale chez Comexposium

La mobilité internationale de Dan Elder Global Chief Digital Officer, iMedia, ad:tech & MMS (Australie)

Dans quel contexte avez-vous rejoint le groupe Comexposium à Paris et comment s'est passée votre intégration 

Après avoir passé une journée à Monaco sur le salon E-Commerce One to One, qui a connu un franc succès, je suis monté à Paris pour rencontrer plusieurs divisions et filières du groupe Comexposium. À l'époque, j'allais de découverte en découverte et j'ai eu l'occasion de discuter des similitudes et des défis communs à relever pour différents événements dans des lieux complètement différents, ce que j'ai trouvé fascinant.

Je commence seulement à apprendre le français et mes connaissances sont très limitées pour l'instant. J'avais un peu peur que cela complique mon intégration dans les bureaux parisiens, mais c'est tout le contraire ! Tout le monde m'a accueilli à bras ouverts et j'ai déjà eu plusieurs discussions animées à propos du rugby, un sport que les Néo-Zélandais et les Français adorent tous deux. 

Qu'aimez-vous le plus dans votre nouvelle vie à Paris ?

La langue, la nourriture, le vin, le sport, les gens et la ville en elle-même... Que demander de plus ? Ma compagne Brigid et moi sommes impatients de partir à la découverte de Paris et de la campagne française, tout en nous imprégnant de son histoire, sa culture et sa gastronomie extrêmement riches. Et bien sûr, je me réjouis de voir jouer Daniel Carter pour le Racing Métro 92 à quelques pas seulement des bureaux de Comexposium !

Quelles sont vos nouvelles missions et que peut apporter votre expérience personnelle à l'organisation d'événements mondiaux ?

Ces dernières années, j'ai constamment été au contact de brillantes études de cas marketing, de nouvelles technologies et de fabuleuses idées présentées par les intervenants sur nos salons dédiés au marketing numérique. Cependant, j'ai été surpris de constater que la majorité des « meilleures pratiques » évoquées dans le secteur du marketing numérique n'étaient pas respectées et que de réelles améliorations étaient possibles au niveau des systèmes, des processus, des outils et des technologies.

Dans un premier temps, j'ai rapidement identifié de petits changements à apporter dans notre workflow pour les activités Marketing, Ventes et Contenus, qui permettraient d'améliorer considérablement l'efficacité au quotidien dans nos bureaux australiens. Puis, une fois cet objectif atteint, je n'ai cessé de chercher de nouveaux leviers de croissance pour accélérer et rentabiliser encore davantage ces processus, tout en optimisant l'expérience des participants afin que tout le monde soit gagnant en définitive.

Par conséquent, ma mission consiste à créer un écosystème, des outils et des processus efficaces en matière de technologies marketing, qui visent à offrir une expérience homogène à tous les participants de nos événements, qu'ils soient visiteurs, exposants ou intervenants.

Nos événements dédiés au marketing numérique mettent en avant les meilleures pratiques relatives aux technologies marketing ; c'est pourquoi nous devons constamment chercher à innover et à améliorer l'expérience de bout en bout : avant, pendant et après l'événement. En créant une palette d'outils innovants et évolutifs, nous pourrons économiser des ressources, éviter aux différents bureaux de devoir tout réinventer à chaque fois et nous concentrer davantage sur le cœur de l'événement, à savoir les participants et le contenu, plutôt que sur les rouages en arrière-plan.

Une fois que nos événements high-tech auront atteint un même niveau international, nous mettrons en pratique ces enseignements dans l'ensemble des filières du groupe Comexposium et nous exploiterons ces outils et ces écosystèmes techniques pendant tous nos événements, que ce soit dans le secteur de l'agriculture, de la sécurité ou de la mode. Par la suite, nous continuerons à innover et à nous adapter en fonction de l'émergence des nouvelles technologies.

À l'ère de la numérisation croissante, je suis convaincu que les événements professionnels sont l'un des meilleurs lieux de rencontre et d'échange pour les individus. Ainsi, même si nous poursuivons l'amélioration de nos expériences numériques, rassembler les gens demeure notre objectif ultime et ce qui fait de notre secteur l'un des plus intéressants dans lesquels travailler. Je suis impatient de me lancer dans cette nouvelle aventure et de créer des expériences inoubliables pour tous les événements Comexposium à travers le monde.

Quel est votre plat français préféré ? Et quel plat australien recommanderiez-vous chaudement ?

ABSOLUMENT TOUT. La qualité de la nourriture française est exceptionnelle : pâtisseries, fromages, desserts. Le tout accompagné d'excellents vins.

En tant que Néo-Zélandais ayant vécu en Australie ces six dernières années et, par conséquent, grand amateur de "fish and chips", les fruits de mer et les poissons australiens sont assez difficiles à battre sous toutes leurs formes : le barramundi (poisson), les crevettes, les coquilles Saint-Jacques, un vrai régal ! Mon plat préféré est probablement la cigale de mer ou « Moreton Bay Bug », un petit crustacé bizarre qui ressemble à un mini-homard et est généralement servi sur un steak de bœuf. C'est délicieux. La viande de kangourou est plutôt bonne aussi… 

Daniel Elder Global Chief Digital Officer, iMedia, ad:tech & MMS (à suivre sur Twitter @DanMacMan)

Articles similaires

Retour en chiffres sur le Challenge contre la Faim du 3 Juin

A vos pronostics pour #EURO2016!

Bilan du projet EMMAUS