Talents

Talents Avril 2016

Publié le

Le lâcher-prise ou de l’inutilité d’avoir toujours raison. Interview de Sylvaine PASQUAL, Ithaque Coaching

Bonjour Sylvaine, tu es coach en plaisir au travail et spécialiste de la reconversion professionnelle, expliques-nous en quoi ça consiste ?

L’idée c’est d’accompagner mes clients (souvent des salariés, rarement des entreprises) à remettre d’avantage de plaisir au travail. Attention, comprenez-moi : je ne propose pas d’installer des crèches ou mettre en place des services voire même de permettre l’accès aux jeux pendant le travail…
Je les accompagne sur la question « comment retrouver du plaisir dans les tâches que j’exécute, les missions qu’on me confie ? »
Adapter son travail à soi et non l’inverse comme c’est souvent le cas en entreprise. Ça veut dire trouver une façon d’exécuter mon travail tout en étant moi, dans une dynamique positive.
C’est cela ma mission.

« Je vais mieux, je travaille efficacement, mes relations avec les autres sont plus sereines … Et tout le monde y gagne! »

Le plaisir au travail, c’est une notion qui fait souvent sourire. Pas toujours évident dans un pays qualifié de « râleurs professionnels » non ?

Oui, c’est vrai mais il y a râleur et râleur.
Si râler génère de la résistance, des oppositions pour au final amener de la réaction, ce n’est pas négatif. Râler pour changer les choses c’est bien, gémir pour attirer l’attention et rester passif ce n’est pas productif.

En plus « plaisir » au travail pour beaucoup ce n’est pas envisageable, pas avouable, pas possible… tu réponds quoi ?

Le plaisir au travail est souvent assimilé – à tort – à la détente, au jeu et quelque part à une activité incontrôlable. Je rencontre des personnes qui pensent qu’en ayant du plaisir au travail, on va considérer qu’elles font n’importe quoi. Or si j’aime ce que je fais, je le fais mieux et même plus vite ce qui me laisse du temps pour justement laisser mon cerveau faire une pause, réfléchir à d’autres façons d’envisager un dossier ou simplement de prendre le temps d’échanger avec mes collègues, mes collaborateurs.

Tu partageais dans ton dernier article des enseignements sur le lâcher prise, l’inutilité d’avoir raison. Pourquoi c’est important Sylvaine ?

Ne pas vouloir avoir toujours raison c’est important – surtout quand il n’y a pas d’enjeu – pour ne pas prendre l’ascendant systématiquement sur mon interlocuteur, pour lui laisser croire ce qu’il dit, pour lui laisser le droit de penser comme tel, pour avancer dans sa relation avec l’autre, pour éviter la guerre d’égo souvent inutile.
Je dis bien quand il n’y a pas d’enjeu.

« Est-ce nécessaire de contrôler, d’agacer par des corrections, de crisper les échanges en voulant replacer ses propres croyances ? »

Nous ne sommes pas plus crédibles quand on en sait plus. Nous montrons plus de force de caractère à dire qu’on ne sait pas, qu’à vouloir tout maîtriser. D’où cette notion de lâcher prise.

Un des enseignements que tu soulignes c’est la découverte des appétences des uns et des autres. Peux-tu nous expliquer, nous donner quelques clés ?

Il y a compétences et appétences. Chercher « qui aime », « qui veut faire ». Pas systématiquement « qui sait faire », voilà toute la clé du management par l’appétence. Il m’a été donné plusieurs fois de voir le bénéfice de ce type de management dans la conduite du changement : les relations se sont apaisées, les tensions envolées et tous les acteurs ont pris du plaisir au travail malgré le changement. Ce fût aussi parfois l’occasion de découvrir les autres !

En conclusion Sylvaine, le plaisir au travail … ça se décide ?

- Oui et ne le confondez pas avec des divertissements accessibles)
- Il faut réfléchir à « comment je fais mon travail ?»
- Expliquer aux autres mon/mes appétences pour qu’elle(s) soient identifiées

« La meilleure façon de ne pas obtenir c’est de ne pas demander ». Oser donc parler de vos appétences. Rester immobile serait le vrai risque !

Merci Sylvaine (retrouvez la sur Twitter : @SylvainePascual)

Retrouvez l’intégralité de l’article de Sylvaine Pascual. 
10 façons d'atteindre le bonheur au travail, par Forbes (contenus en anglais)
Une infographie sur le bonheur au travail (en anglais) 
Découvrez comment trouver le bonheur dans votre travail par Rashida Jones.
Et enfin, consultez les résultats d'une étude sur l'influence du bonheur sur la productivité

Articles similaires

Equilibre vie pro / vie perso: comment laisser sa juste place au travail?

Vous les avez peut-être croisé(e)s, vous ne savez pas qui ils sont et ce qu’ils font ? La...